Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

dimanche 31 août 2014

L'indépendance d'esprit et la quête de la sainteté ont en commun 
d'être incompatibles avec la soif de reconnaissance.

samedi 30 août 2014

Faire une église de "purs" en dehors de l'Eglise,
en disqualifiant l'autorité du pape, de Rome, des évêques ou du clergé,
forcément indignes, infidèles, corrompus, idiots ou ramollis,
c'est une tentation qui ne date pas d'hier.
Le problème, c'est que ceux qui y succombent ou leurs successeurs
finissent toujours, tôt ou tard, par faire un tri dans les enseignements du Christ,
n'en retenant que ce qui leur plait et rejetant tout le reste avec dédain et mépris...
C'est vrai que c'est assez séduisant, de ne garder de Jésus
que ce qu'on veut bien entendre ou, pour le dire autrement,
de façonner un Dieu à notre image et ressemblance,
qui pense tout pareil que nous et dont les morceaux authentiques qu'on en garde
ne contredisent jamais ce qu'on veut leur faire dire...
D'autant que ça se fait toujours au nom de la vérité et de la fidélité.
Vérité, certes, mais à quel fragment de la Parole de Dieu ?... 
Fidélité, oui, mais à qui ?...

vendredi 29 août 2014

Si on veut que nos enfants soient, plus tard, des sociopathes,
inadaptés, capricieux, impatients, incapables de supporter l'échec ou la contradiction,
le mode d'emploi est tout simple :
il suffit de se contenter de "les nourrir sans les éduquer",
c'est à dire sans leur fixer de limites et sans jamais les punir, quoi qu'ils fassent. 
En principe, sauf intervention divine improbable, ça devrait marcher.

jeudi 28 août 2014

L'un des fruits les plus notables de l'orgueil, c'est la désobéissance.

mercredi 27 août 2014

L'humilité, en tant que prédisposition à s'entendre dire qu'on est pécheur ou imparfait, 
nous protège de bien des agressions extérieures.

mardi 26 août 2014

Quand Dieu va me demander "est-ce que tu m'aimes?",
le jour où j'aurai cassé ma pipe,
je vais lui répondre "oui", bien sûr : je ne suis pas fou,
et je connais le mot de passe qui permet d'entrer au paradis.
Mais quand on va vérifier ensemble si c'est vrai,
si chaque jour de ma vie j'aurai choisi de l'aimer par-dessus tout
et mon prochain comme moi-même,
il sera vite évident qu'en réalité mon amour sera bien trop court. 
C'est pour ça que les défunts ont besoin de notre prière et de notre intercession.

lundi 25 août 2014

Une personne qui ne connait pas l'amour tel que Jésus le définit,
"il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime",
ne peut pas comprendre Dieu ni l'Eglise, 
ni le sens du sacrifice, de la pénitence ou de l'oubli de soi des monastères.

dimanche 24 août 2014

Être aimé pour soi-même, et pas pour ce qu'on apporte,
que ce soit la renommée, l'argent, l'apparence, le métier ou l'intelligence, etc...
non, vraiment, juste pour soi-même, gratuitement, sans raisons, 
c'est, quasiment au sens littéral du terme, un miracle.
Je n'ai aucune objectivité en ce qui concerne les papes :
quand l'Esprit Saint en choisit un nouveau,
il peut se prévaloir instantanément de mon amour inconditionnel.
Ensuite, quand le pape parle, j'écoute ce qu'il dit mais je ne le commente jamais :
ce que dit un pape ne se critique pas, ça se reçoit.
Et si, d'aventure, je ne suis pas d'accord avec lui sur tel ou tel point,
alors je me remets en question et je revois ma position sur le sujet.
Ce n'est pas du fanatisme aveugle : ça s'appelle juste de la confiance filiale.
Pas une confiance en un homme, mais en Dieu, qui l'a choisi et qui l'assume, 
Lui qui est "avec nous jusqu'à la fin des temps".

samedi 23 août 2014

Le manque d'amour est, je pense, la principale cause (sinon l'unique)
de tout le mal qu'il y a sur terre.
On n'y peut pas nécessairement grand-chose :
certaines personnes demandent parfois plus qu'on ne peut leur donner,
et elles seront alors nécessairement déçues.
Mais au moins si on pouvait éviter d'infliger des blessures d'amour
quand c'est à notre portée, et que ça ne dépend que de notre bon vouloir, 
ça serait toujours une cause de mal en moins.

vendredi 22 août 2014

On est toujours le fou de quelqu'un.
La vérité sonne nécessairement comme un reproche 
aux oreilles de ceux qui cherchent à la bannir de leur vie.

jeudi 21 août 2014

Il n'y a jamais de honte à se réconcilier, ni à demander pardon.
Ça demande même une force de caractère bien supérieure 
à celle qu'il faut pour ne rien en faire.

mercredi 20 août 2014

Je conseille à ceux qui ne connaissent pas les "apophtegmes des Pères du désert".
Leur fil conducteur est un point essentiel de l'enseignement du Christ :
ne pas juger son prochain, pour ne pas être jugé par Dieu.
C'est un parfait remède à l'orgueil, à la médisance, à la méchanceté et au mépris. 
Et au passage, ça montre aussi que la sainteté n'est pas incompatible avec l'humour.
Tant qu'on est sur cette terre, soumis à l'espace et au temps, 
rien n'a de raisons véritables d'être irréversible ni définitif.

mardi 19 août 2014

L'orgueil est la plus grave forme de corruption de l'intelligence.
Mieux vaut être bête comme ses pieds mais humble 
qu'intelligent comme un ange mais orgueilleux.
Le "politiquement correct" ne m'a jamais plu.
Il a déjà été responsable, il y a 2000 ans, de la crucifixion de Jésus.

lundi 18 août 2014

Les honneurs, les titres et les privilèges n'ont pas leur place dans l'Eglise.
Cependant, il est bien difficile de s'en défaire,
et c'est un travail à recommencer sans cesse.
Comme la coque d'un bateau qui navigue en mer
a besoin d'être régulièrement raclée, nettoyée, réparée et repeinte,
de la même façon l'Eglise qui navigue sur le monde
a parfois besoin d'enlever ce qui s'est collé sur elle mais ne lui convient pas.
Mais c'est difficile, parce qu'on est habitués à ces façons de faire du monde :
on les connait bien et plus elle nous sont antécédentes, plus elles nous rassurent.
On trouve ainsi, parmi les gens fidèles à l'Eglise et qui l'aiment profondément,
beaucoup de monde très attaché à tout ce décorum, 
qui pourtant ne sied guère à quiconque veut suivre Celui qui nous disait
de ne même pas nous faire appeler "père"...

dimanche 17 août 2014

L'amour véritable implique toujours un renoncement. 
Comme quoi un renoncement peut être une excellente chose.

samedi 16 août 2014

Bien des gens ayant pour objectif de briller aux yeux du monde ou à leurs propres yeux
sont capables, pour y arriver, des pires bassesses ou des compromissions les plus abjectes.
Il y a juste un problème :
on ne fait pas de l'or avec des immondices. 
Vendre son âme en échange d'un trône n'est jamais défendable.

vendredi 15 août 2014

Contrairement à ce qu'on pourrait penser au premier abord,
la liberté n'abroge pas la responsabilité, c'est même exactement le contraire :
plus je suis libre, plus je suis responsable de mes actes.
En effet, si je n'ai pas le choix dans mes actions,
on ne peut pas m'en tenir rigueur.
En revanche, si je peux agir comme bon me semble, en toute liberté, 
alors ce que je fais n'est imputable qu'à moi, et j'en deviens totalement responsable.
L'assomption de la Vierge Marie,
c'est ce que toute l'humanité aurait vécu 
si nous n'étions pas soumis au pouvoir du péché...

jeudi 14 août 2014

Il est d'autant moins facile d'entendre la Parole de Dieu 
que notre vie en est plus éloignée.

mercredi 13 août 2014

Si, pour remplir les églises, il faut édulcorer les exigences de Dieu,
alors à quoi ça sert?
Avoir des églises pleines pour ne rien annoncer du tout 
me semble particulièrement vain.

mardi 12 août 2014

Il ne suffit pas d'être sincère pour être dans la vérité.
C'est bien beau de dénoncer les prêtres carriéristes, imbus d'eux-mêmes,
les mauvais gestionnaires ou ceux qui sont infidèles au message du Christ.
Mais il ne faudrait pas oublier les innombrables tâcherons de l'Evangile,
ceux qui accomplissent leur ministère sans que personne ne s'en préoccupe,
au milieu des humiliations et du mépris, dans le silence et les sacrifices,
la prière et la fidélité jusqu'à la moindre virgule à leur vocation. 
Ils existent, eux aussi.

lundi 11 août 2014

Si toute l'humanité s'efforçait de suivre les conseils de Dieu,
elle n'aurait plus de raisons de l'accuser de tous les maux, 
car l'immense majorité d'entre eux disparaîtrait.

dimanche 10 août 2014

Je trouve dommage que, même dans le domaine de la sagesse,
on arrive à trouver du snobisme.
Il suffit d'attribuer une phrase à quelqu'un connu pour son brillant esprit
pour que beaucoup de monde la trouve formidable et s'esbaudisse.
Si monsieur tout-le-monde, quelqu'un d'une autre religion
ou d'un courant politique adverse avait dit la même chose ou même mieux,
ça n'aurait pas la même portée, d'ailleurs on ne l'écouterait peut-être même pas.
C'est très injuste : la sagesse, quand elle dit quelque chose de vrai, 
reste la sagesse, quel que soit le cerveau qui la conçoit ou la bouche qui l'exprime.
C'est bien de dénoncer les abus, les incompétences ou les excès.
Mais ça ne doit pas faire oublier toutes les personnes
qui mènent leur vie ou font leur travail honnêtement 
et dont on ne parlera jamais justement parce qu'elles ne sont pas scandaleuses.

samedi 9 août 2014

C'est difficile d'aimer quand il n'y a pas de retour.
Dieu en sait quelque chose.
Beaucoup de journaux nationaux, en particulier sur internet,
obsédés qu'ils sont par les mises à jour et les scoops,
passent plus de temps à se recopier les uns les autres
qu'à faire un vrai journalisme d'investigation,
avec des informations vérifiées, sûres et étayées.
On en arrive parfois à trouver dans des journaux supposés sérieux
plus de ragots, de rumeurs, d'approximations et de préjugés
que dans des conversations de café.
Parfois, ils prennent la peine de démentir a posteriori,
mais c'est toujours trop tard : d'un mensonge, surtout publié dans la presse,
il restera toujours quelque chose.
Je pense en particulier au traitement réservé à la religion catholique,
et à tous les scandales créés de toutes pièces ou montés en épingle 
sans que quasiment personne ne prenne la peine de savoir de quoi on parle.

vendredi 8 août 2014

Aucun sentiment, aucun désir, aucune envie qui puisse nous habiter
n'a pas déjà été ressenti et vécu par d'autres êtres humains.
Si certains de ces désirs ne sont pas devenus des normes sociales,
ça n'est pas sans raison.
D'autres avant nous ont déjà constaté qu'ils n'étaient pas socialement viables, 
nous épargnant, en principe, le besoin d'en refaire l'expérience par nous-mêmes...

jeudi 7 août 2014

Dis la vérité à quelqu'un qui la déteste, il te haïra. 
Dis la vérité à quelqu'un qui l'aime, il te remerciera.
On ne peut pas tout maitriser en ce bas-monde,
ni éviter tous les risques, les dangers ou les accidents possibles et imaginables.
Ceux qui prétendent le faire, ou l'imposer aux autres,
deviennent vite inhumains,
et sous prétexte de protéger notre vie,
ils nous empêchent tout simplement de la vivre.

mercredi 6 août 2014

Nous n'avons qu'un seul ennemi : le diable.
Qu'il manipule des êtres humains pour nous faire du mal en se servant d'eux 
ne change rien à l'affaire.

mardi 5 août 2014

Il y a des gens qui font leur religion à la carte,
ne prenant du christianisme que ce qui leur convient,
et rejetant tout le reste avec violence.
Le seul problème, c'est que le Dieu qu'ils se fabriquent 
n'est, en fait, qu'une idole à leur image et ressemblance.
Je ne sais pas si on peut faire de la politique
sans s'aimer soi-même plus que n'importe qui d'autre,
ni sans être à soi-même sa principale préoccupation. 
Franchement, j'en doute.

lundi 4 août 2014

Les enfants et Dieu ont en commun de penser
qu'ils peuvent modeler la réalité en fonction de leurs désirs. 
Seulement, dans le cas de Dieu, c'est vrai.

dimanche 3 août 2014

On voit les autres comme on est soi-même :
les menteurs pensent que tout le monde ment,
les cyniques ne voient que des raisons de penser qu'ils ont raison,
les obsédés du sexe croient que tout le monde ne pense qu'à ça...
Mais les doux pensent que tout le monde est capable de bonté,
les miséricordieux voient partout des raisons de penser qu'ils ont raison, 
les amoureux de Dieu croient que tout le monde ne pense qu'à Lui.
Pour accepter le retour du fils prodigue,
il ne faut pas s'être résolu à sa perte, 
sinon il nous dérangera plus qu'il ne nous réjouira.

samedi 2 août 2014

Générosité dans le don de soi,
répugnance à condamner,
promptitude à pardonner ceux qui nous ont fait du mal, 
voilà à quoi on reconnait les disciples du Christ.

vendredi 1 août 2014

Lutter contre la violence par la violence,
c'est comme essayer d'éteindre un feu de forêt en y jetant de l'essence.
Prendre plaisir à humilier les gens, c'est une façon de ramener tout à soi.