Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

dimanche 14 avril 2019

"Parce que ce peuple est près de moi en paroles et me glorifie de ses lèvres, mais que son coeur est loin de moi (...) voici que je vais continuer à étonner ce peuple par des prodiges et des merveilles ; la sagesse des sages se perdra et l'intelligence des intelligents s'envolera". Voilà la parole d'Isaïe (29, 13-14)qui se réalise aujourd'hui. Le peuple acclame l'entrée de Jésus à Jérusalem, reconnaissant en lui le "fils de David", le messie. Mais, quelques jours plus tard, il criera "à mort, à mort ! Crucifie-le !". Oh, ce n'est pas la peine de leur en vouloir. On n'aurait pas fait mieux. Nous aimons Dieu, bien sûr, mais nos actes ne suivent pas toujours nos principes religieux ou moraux. Eh bien, ces gens n'étaient pas différents de nous. 
Pour Dieu, en revanche, c'est différent. Sa Parole est action. C'est par sa Parole que tout a été créé, et sans elle, rien ne fut. Son Verbe est ce qu'il fait, et ce Verbe s'est fait chair, et il a demeuré parmi nous. Jésus ne pouvait pas se contenter de prêcher. Dire des choses magnifiques et ne pas les mettre en pratique ? Les pharisiens n'avaient pas besoin de lui pour ça. Nous non plus, d'ailleurs. Mais chez le Christ, il n'en est pas ainsi. Sa Parole est Vérité, et sa Loi, délivrance. 
Quelle est cette Loi qu'il est venu lui-même accomplir ? "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton âme, de tout ton coeur et de tout ton esprit, et tu aimeras ton prochain comme toi-même". Et encore : "il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime". Eh bien, incarnation de l'amour divin parmi nous, il nous a donné sa vie, non parce que nous l'avions mérité, mais parce qu'il est Amour, et qu'aimer, c'est ça, c'est donner sa vie. Et comme il aime toute l'humanité, les méchants comme les bons, c'est pour nous tous qu'il l'a offerte. Nul n'a pris la vie de Jésus : ni les juifs, ni les romains, ni Pilate, ni Judas. Sa vie, c'est lui qui la donne afin de rassembler tous ses frères humains, et de nous montrer le chemin qui mène à la résurrection : l'amour jusqu'au don de soi, l'amour sans lequel notre vie n'a aucun sens, soutenu par l'amour de Dieu pour nous et de nous pour Dieu. 
Donne-nous, Seigneur, la force de mettre en pratique ce que tu nous as toi-même enseigné, pour que nous complétions dans notre chair ce qui manque au sacrifice du Christ : que nous acceptions de nous laisser sauver par lui, en nous aimant les uns les autres comme il nous a aimés. Celui qui donne sa vie la gardera, mais qui la garde pour lui la perdra.