Couv

Couv
Paradis, enfer, purgatoire... des réponses claires.

aléatoire

samedi 13 juillet 2019

Quand on suit le missel au pied de la lettre, sans rien ajouter, enlever ni changer, 
sans fioritures ni créations artistiques spontanées ou décidées en équipe liturgique, 
la messe est très belle. 
Tout ce qui vient en plus du missel est de trop. 
Tout ce qu'on enlève du missel manque.
Tout ce qu'on change au gré de sa fantasie est une déformation inutile, laide et souvent ridicule.
La liturgie est comme l'épouse bien-aimée de Dieu : 
il faut la traiter avec un respect que je qualifierais de chaste, 
sans la violenter, la déformer, l'appauvrir, la dépouiller ni la ridiculiser.
La messe est un acte sacré. Ce n'est pas un spectacle de mise en avant
de la créativité personnelle du prêtre qui la célèbre, ni même d'une équipe liturgique,
fut-elle mise en place par un évêché.