Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

vendredi 13 novembre 2015

La défiance envers l'Eglise,
qui se traduit par un manque de bienvieillance et de confiance
envers les prêtres, les évêques et même le pape,
que ce soit contre leur personne ou leurs enseignements,
entraine bien des chrétiens dans des terrains glissants et marécageux, 
où la foi se teinte facilement de superstitions et d'erreurs.
Ils oublient que l'Eglise est l'épouse bien-aimée du Christ,
voulue et instituée par Lui,
afin de nous mener à la vérité toute entière,
et il n'en retiennent que ce qui les arrange,
en rejetant tout le reste quand bon leur semble.
Je ne dis pas qu'il faille être naïfs, et croire et approuver sans discernement
n'importe quel prêtre, quoi qu'il dise ou quoi qu'il fasse,
surtout quand ses paroles ou ses actes ne sont pas conformes
à l'enseignement officiel et traditionnel de l'Eglise ou des enseignements du Christ.
Mais entre une naïveté stupide et une méfiance généralisée et permanente,
il y a bien des degrés, on n'est pas obligé de passer de l'un à l'autre 
comme si c'était les deux seuls choix qui nous soient donnés.
C'est amusant, l'auteur du livre de la Sagesse considère
que plus on a de science,
plus on devrait être capable de découvrir par soi-même l'existence de Dieu.
Aucune opposition entre la science et la connaissance de Dieu chez lui,
contrairement au préjugé souvent invoqué 
comme quoi on ne pourrait pas avoir la foi quand on est scientifique.