Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

lundi 23 mai 2016

Quand on est un bébé, il suffit de faire un rot ou de faire pipi dans un pot
pour être acclamé comme Lingbergh après la traversée de l'Atlantique.
Normalement, quand on grandit, ça n'impressionne plus personne.
C'est à ça qu'on voit qu'on vit dans un monde infantilisé :
il suffit que Kim Kardashian montre ses fesses ou que Nabilla dise une incongruité
(et ce ne sont pas les exemples qui manquent, je prends ces deux-là au hasard),
et ça devient du jour au lendemain des "personnalités" acclamées et portées aux nues,
dont les "exploits" sont relayés par tous les médias, du plus trash au plus "sérieux".
Il est inquiétant de constater que l'âge mental de notre "civilisation"
a régressé jusqu'à être comparable avec celui de la petite enfance.
Les bébés, c'est bien mignon, mais ils ne sont pas prêts à affronter seuls la vie  
et vu le niveau actuel, je crains que ça ne soit le cas de beaucoup de monde aussi.
Il est nécessaire, si on veut profiter à fond de cette vie et de tout ce qu'elle a à nous offrir,
de ne pas rester toujours confiné dans son milieu social,
en ne choisissant comme amis que des gens identiques à nous,
qui ont le même statut, la même façon de penser, la même éducation,
la même foi, le même métier, les mêmes passions ou intérêts, etc etc...
Pour stimuler sa connaissance et sa compréhension du monde,
rien ne vaut l'échange interculturel, au sens large du terme.
la consanguinité mène inexorablement à l'extinction : 
ça vaut pour la génétique comme pour l'intelligence,
et même pour les peuples.
Le salut des âmes est l'aboutissement de la foi.
La foi est bien plus qu'une vague superstition, un grigri pour se protéger des ennuis.
Elle est censée nous conduire jusqu'à la vie éternelle.
Mair pour ça il faut qu'elle soit active, et pas juste un souvenir de catéchisme 
qu'on garderait au milieu de quelques babioles d'enfance.