Couv

Couv
Paradis, enfer, purgatoire... des réponses claires.

aléatoire

mercredi 31 mars 2021

Connaître les grands principes de la morale fondamentale, c'est important.

Mais à l'heure de les appliquer sur des cas particuliers, 

il ne faut pas oublier que le prêt-à-porter, ça ne va pas à tout le monde, 

et que dans un grand nombre de cas, il va falloir faire du sur-mesure 

si on veut réellement aider tout le monde équitablement.

mardi 30 mars 2021

Beaucoup de gens confondent le ressenti et la sincérité.

"Si je ressens quelque chose, ce que je fais est sincère, si je ne ressens rien, c'est hypocrite".

Pourtant, le ressenti est plus dû à une sensibilité physiologique qu'à rien d'autre.

On n'est donc pas plus sincère parce qu'on est plus sensible, 

on a juste des instincts un peu plus aiguisés, c'est tout, mais ça ne va pas plus loin que ça.

lundi 29 mars 2021

C'est fou cette facillité avec laquelle on se met à douter des gens mis en accusation, 

quand bien même on n'aurait rien eu à leur reprocher avant et qu'on les connaitrait bien.

"Dieu sait que, le jour où vous mangerez le fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, 

vos yeux s'ouvriront, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal."

Et bim, on doute de l'honnêteté de Dieu, qui nous a pourtant créés, et on commet le péché originel.

Il suffit que des chauffeurs de foule crient "crucifie-le !" pour que tout le monde fasse pareil

et condamne Jésus alors que jusque là, ils ne lui avaient vu faire que du bien. 

De même, il suffit qu'on entende dire du mal de n'importe qui pour que le doute s'insinue, 

jusqu'à ajouter parfois "ah oui, ça ne m'étonne pas, je m'en suis toujours douté...",

alors que la minute d'avant aucune mauvaise pensée ne nous avait jamais traversé l'esprit.

dimanche 28 mars 2021

On voit que c'est bien en tant que Fils de Dieu que Jésus se présente à la Passion, 

puisqu'il décrit à l'avance tout ce qui va se passer, 

et c'est une connaissance qui dépasse ce qu'il pourrait savoir en tant qu'homme.

C'est parce que seul Dieu est capable de nous sauver.

Si la Passion n'avait été vécue que par un homme, aussi exceptionnel soit-il,

elle n'aurait pas eu valeur de rédemption, 

parce que seul l'amour de Dieu n'est pas anéanti par la mort 

mais est capable de la transpercer de part en part, d'en triompher et d'en ressortir victorieux.

samedi 27 mars 2021

Ce n'est pas la peine de beaucoup se creuser la tête pour trouver des pénitences

quand on veut s'efforcer de racheter les péchés qui ne sont pas réparables autrement.

Accepter de bon gré et avec le sourire les difficultés de la vie 

au lieu de toujours se plaindre à la première contrariété, 

c'est une pénitence tout à fait honorable.

vendredi 26 mars 2021

"Dieu, personne ne l'a jamais vu", nous dit Jésus en Jean 1,18.

Sauf que si, du coup, parce que s'il est vrai que nul n'a jamais vu le Père, 

le Fils, qui s'est incarné parmi nous, on l'a vu, touché, écouté et suivi.

Et il se trouve que ce Fils est présent, de façon réelle bien que mystérieuse, 

dans les sacrements, et en particulier dans l'eucharistie.

Ce qui fait que quand on se retrouve devant un tabernacle "habité", 

on est tout à fait réellement en présence de Dieu.

jeudi 25 mars 2021

Quand on agit mal, 

ça ne veut pas dire que l'aspiration qui nous pousse à le faire

est nécessairement mauvaise ou illégitime, 

mais que la réponse qu'on lui donne, en revanche, 

est mauvaise et illégitime.

Par exemple, les gens en colère peuvent avoir une très bonne raison de l'être, 

mais ça ne leur donne pas le droit de se défouler sur n'importe qui quand ça leur prend.

mercredi 24 mars 2021

Être attiré par quelqu'un ou, pour utiliser le langage commun, être amoureux, 

ce n'est pas encore l'aimer.

L'amour n'est pas juste une question de ressenti ou de sentiments, 

c'est d'abord et surtout vouloir le bien de l'autre avant le sien propre.

mardi 23 mars 2021

Parce que tout ce qui existe vient de Dieu, 

Dieu est supérieur à tout ce qui existe.

C'est pourquoi son amitié vaut infiniment plus

que la possession de quoi que ce soit d'autre.

lundi 22 mars 2021

L'arrogance se paye toujours très cher, 

ne serait-ce que parce que ça n'incite personne à la bienveillance.

dimanche 21 mars 2021

Le but premier du Fils de Dieu quand il est venu parmi nous n'était pas de mourir,

mais de nous aimer et de nous rappeler que rien n'est plus essentiel que l'amour.

Seulement voilà, dans un monde soumis à la domination du péché, aimer, c'est toujours dangereux. 

C'est même tellement dangereux que ça lui a coûté la vie. 

Et pourtant, ça vaut la peine de continuer à aimer, quel que soit le prix à payer ici-bas,

parce que la vie que le péché du monde lui a prise, l'amour de Dieu lui a rendue, pour l'éternité, 

prouvant au-delà des apparences que l'amour est véritablement plus fort que la mort, 

et même que lui seul peut la vaincre.

samedi 20 mars 2021

Chacun a le droit d'avoir les idées qu'il veut, tant qu'il les assume lui-même.

Je veux vivre dans le dépouillement, sans travailler, pour lutter contre le capitalisme ? 

Très bien, mais je ne fais pas peser mon mode de vie sur le porte-monnaie des autres.

Je refuse de me soigner quand je suis malade ou accidenté ? 

Très bien, mais je n'en fais pas supporter les conséquences à mon entourage.

Touché par un sdf en galère, je veux qu'il ait un toit sur la tête, ne serait-ce que pour une nuit ?

Très bien, je le reçois chez moi, je ne vais pas sonner chez le voisin pour qu'il l'héberge.

Avoir des bonnes idées pour les autres, c'est facile et ça ne coûte pas cher.

Mais quand on commence à les assumer soi-même, on se calme vite avec les bonnes idées.

vendredi 19 mars 2021

L'Église, ce n'est pas une bande de potes 

qui décide d'imposer des règles de vie au pif pour emmerder le monde. 

C'est l'ensemble des disciples du Christ, 

qui s'efforce de suivre son exemple et de mettre en pratique ses enseignements, 

sans en ajouter, en enlever ni en changer, 

pour arriver, comme lui, à la résurrection dans le Royaume de Dieu.

Libre à chacun d'accepter ou non de vivre en chrétien.

En revanche, succomber à la tentation de changer le contenu de la révélation au gré des modes, 

ça ne serait plus être disciple du Christ, mais se prendre pour son maître.

jeudi 18 mars 2021

Pour prier, on peut parler à Dieu comme on le fait avec n'importe qui d'autre, 

ou réciter, chanter ou lire des prières déjà écrites par d'autres.

Mais on peut aussi tout simplement se mettre face à Dieu et se taire.

Ce n'est que comme ça qu'on lui laisse l'occasion d'en placer une. 

Et c'est ça que Jésus loue dans l'attitude de Marie, la soeur de Marthe : 

elle sait se taire et l'écouter, lui, la Parole de Dieu faite homme.

mercredi 17 mars 2021

La mort n'a que faire de qui on est.

Mais Dieu, si, et il est plus fort que la mort, 

qu'il détruira un jour définitivement.

mardi 16 mars 2021

Ce qui est naturel dans toute vie, quelle qu'elle soit, c'est qu'elle se finisse un jour définitivement.

Ce qui est miraculeux, c'est que Dieu ait promis de nous ressusciter

et de nous donner part à sa vie, qui est éternelle.

C'est la raison pour laquelle le christianisme est une religion et non une simple philosophie de vie :

pour que l'amour mène réellement à la promesse de vie éternelle faite par Dieu, 

il faut impérativement une intervention miraculeuse de sa part.

Aimer, c'est prendre la décision d'accepter de vivre avec lui pour l'éternité.

Mais s'il ne faisait pas sa part de l'alliance qui nous lie à lui, 

en gardant notre âme en vie et en ressuscitant notre corps à la fin des temps,

ça ne nous serait pas d'un grand secours

au regard des lois naturelles qui nous destinent inexorablement à l'anéantissement,

quelle que soit la façon dont on a vécu et le bien que l'on a fait ou pas.

lundi 15 mars 2021

Tiens, un paroissien m'a dit qu'au début, quand il a écouté les homélies à la messe, 

il a eu du mal à accepter de croire que le manque d'amour est la source de tous nos problèmes, 

mais que petit à petit, en confrontant cette pensée à la réalité, il a constaté que c'était vrai.

C'est bien quand un article de foi (c'est par un péché que la mort est entrée dans le monde...)

trouve sa confirmation dans la vie de tous les jours, 

et qu'on se rend compte que la foi n'est pas contraire à la raison ni à la réalité la plus pragmatique.

dimanche 14 mars 2021

Ce que Dieu nous a proposé avec Jésus, 

c'est, au sens strict du terme, une alliance : 

il s'occupe de nous, et nous nous occupons de lui. 

Nous n'avons dès lors plus à calculer si on en a assez fait pour être sauvés : 

que l'on s'occupe d'aimer, et tout le reste, c'est lui qui s'en occupe pour nous.

samedi 13 mars 2021

On ne meurt pas parce que Dieu le veut :

on meurt parce qu'on est mortels. 

Quand on dit que Dieu nous rappelle à lui, 

on ne dit pas qu'il nous tue, 

mais que, bien que morts, il continue à maintenir notre âme en vie

et à en prendre soin, parce qu'elle vient de lui et y retourne.

vendredi 12 mars 2021

Le catholicisme est totalement incompatible avec le nationalisme.

"Catholique" signifie "universel".

Et quand on est baptisé, on devient frère et soeur de n'importe quel baptisé, 

quel que soit son pays d'origine, sa langue, sa couleur de peau ou sa culture.

Prétendre nationaliser le catholicisme serait donc une aberration monstrueuse, 

et prétendre être catholique quand on est nationaliste est tout aussi invraisemblable.



jeudi 11 mars 2021

Une règle de prudence veut que,

quand quelque chose a l'air trop beau pour être vrai, 

en général, c'est que c'est faux. 

mercredi 10 mars 2021

C'est confortable de ne fréquenter que des gens qui pensent "comme nous", 

et d'éviter de lire ou d'écouter tout son de cloche qui n'irait pas dans le même sens.

Mais, si ça nous conforte dans l'affirmation du "on a bien raison d'penser c'qu'on pense", 

ça ne nous assure pas du tout, en revanche, d'être dans la vérité. 

On peut parfaitement entretenir des fantaisies sans le moindre rapport avec la réalité toute sa vie

quand on refuse d'écouter qui que ce soit qui pourrait remettre en question ce que l'on veut croire.

mardi 9 mars 2021

Comment concilier le fait que Dieu nous a créés pour nous-mêmes, 

et qu'il nous donne comme premier commandement de l'aimer lui ? 

Eh, il faut bien en conclure, si on veut être logique, 

qu'aimer Dieu est le meilleur moyen de devenir ce que l'on est, 

ou pour le dire autrement, la voie royale de l'épanouissement personnel. 

Et quand on contemple la vie des saints, ça semble évident : 

peu de personnes sont autant en pleine possession de toutes leurs facultés qu'eux, 

qui ont pourtant consacré leur vie à l'amour de Dieu 

et non à la recherche effrenée de la satisfaction de leurs désirs. 

lundi 8 mars 2021

Ce n'est pas parce que quelqu'un est intransigeant avec les autres

qu'il est lui-même nécessairement incorruptible.

dimanche 7 mars 2021

Le diable emmène Jésus à la Ville sainte, le place au sommet du Temple

et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi des ordres à ses anges, et : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. »

Jésus lui déclara : « Il est encore écrit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu. »


J'ai très envie de citer ce passage de Saint Matthieu quand on me dit que si j'avais la foi, 

je ne mettrais pas de masque en temps de pandémie.

Croire en Dieu, c'est une chose. 

Le mettre à l'épreuve en lui imposant de nous protéger 

alors qu'on se met et qu'on met volontairement tout le monde en danger, 

c'en est une autre.

samedi 6 mars 2021

Si tu ressens de la haine contre quelqu'un, 

ne prétends jamais que c'est pour faire plaisir à Dieu, 

en affirmant que Dieu déteste aussi cette personne pour une raison ou pour une autre.

Ce serait un grave mensonge.

Dieu ne déteste rien de ce qu'il a créé. 

vendredi 5 mars 2021

On ne comprend bien que ceux qu'on aime. 

Ça vaut aussi pour notre compréhension de Dieu.

jeudi 4 mars 2021

J'ai parfois l'impression, avec certains chrétiens, que leur appartenance à l'Église

n'a pas grand chose à voir avec une recherche de Dieu et de l'obéissance à ses enseignements, 

et tout avec la recherche d'un statut social dans un club identitaire de leur choix. 

Si l'Église est, certes, par définition, une communauté, ce n'est pas pour autant un clan, 

et encore moins un clan opposé par idéologie à toutes les autres façons de penser du monde.

mercredi 3 mars 2021

 Quand on s'imagine Dieu, on pense tout naturellement à un être tout-puissant, qui aurait des super-pouvoirs lui permettant de s'affranchir des règles habituelles de la vie. D'ailleurs, avec Jésus, c'est souvent ce qui arrive : il fait voir des aveugles, purifie des lépreux, fait parler les muets, expulse les démons, guérit toute forme de maladie... il va même jusqu'à ressusciter des morts ! Alors, naturellement, on s'imagine que ceux qui sont proches de lui sont appelés à partager, tôt ou tard, ces pouvoirs surnaturels, et à régner sans partage sur le monde. 

On ne peut pas en vouloir à la mère de Jacques et de Jean de vouloir ceci pour ses fils. Elle veut les placer, c'est bien naturel, et l'admiration qu'elle porte à Jésus n'est pas dénuée d'un intérêt tout humain. D'ailleurs, soyons honnêtes, on attend souvent de Dieu des miracles que la science nous refuse. Combien de cierges brûlés pour obtenir une guérison, une grossesse, une conversion, la réussite d'un examen ou l'obtention d'un emploi, etc etc... ? Combien de prières aimeraient bien recevoir quelque chose, un petit coup de pouce ou un grand miracle, de la part de Dieu Tout-Puissant ? 


Seulement voilà. Dieu a, certes, créé le monde à partir de rien. Il continue, d'ailleurs, de vouloir l'univers qui, sans cela, disparaitrait comme il est apparu. Mais ce n'est pas ce qui le caractérise en premier. La création, c'est ce qu'il fait. L'Amour, c'est ce qu'il est. Et là où il veut nous emmener, ce n'est pas à la tête de la création mais dans son Amour, qui est éternel. 


Pense-t-on que l'on sera un jour "comme des dieux", décidant souverainement de la destinée du monde et de ceux qui l'habitent, si on suit Jésus Christ ? On se trompe. Il ne s'agit pas de devenir "comme des dieux", mais de devenir Dieu. C'est à dire d'être inclus, pour l'éternité, dans ce don permanent d'amour du Père qui est le Fils, cet amour absolu du Fils qui est le Père, cet amour qui circule de façon ininterrompue et pleinière du Père vers le Fils et du Fils vers le Père qu'est l'Esprit Saint. Ce à quoi nous sommes invités, ce n'est pas à régner sur un monde qui passe, mais à être intégrés dans un amour infini qui demeure pour toujours. L'amour n'impose rien. Il ne force pas, ne brutalise pas, n'oblige pas. Il est don de soi, oubli de son propre intérêt, offrande de sa vie pour le bien de tous. Le vrai pouvoir de Dieu, le plus important, celui qu'il nous a offert, c'est d'aimer comme il nous a aimés. Et si nous acceptons de le faire ici-bas à la mesure de nos pauvres moyens, il nous offrira de le vivre, éternellement et en plénitude, en Lui. 

mardi 2 mars 2021

Je sais que ça complique les choses, mais le monde n'est pas tout blanc ni tout noir.

Il n'y a pas d'un côté les justes et de l'autre les pécheurs, les bons et les mauvais.

En réalité, nous sommes tous capables du meilleur comme du pire.

C'est pour ça que le terrain de combat, si on veut améliorer le monde, n'est pas extérieur.

Il ne s'agit pas de corriger ou de faire taire "les autres", ceux qui ne pensent pas comme nous,

mais le péché qui cherche à nous détourner de Dieu et à nous éloigner de lui. 

Le péché n'est pas "les autres", mais il est bel et bien tapit en chacun de nous, 

et tant qu'on ne lui a pas résisté dans toutes ses ramifications, 

on ne devrait avoir de conseils à donner à personne.

lundi 1 mars 2021

Quand j'étais gamin, au fil des temps liturgiques, on nous invitait régulièrement à la conversion, 

et ça m'énervait parce que je me disais "je crois en Dieu, alors me convertir de quoi" ?

Je n'ai compris que beaucoup plus tard que la foi en Dieu n'est pas juste une idée ou un concept, 

mais qu'elle prend corps dans la façon dont on mène sa vie, fidèle ou non aux conseils du Christ.

Du coup, comme beaucoup de choses que l'on fait sont opposées à ce qu'on sait devoir faire, 

la conversion n'est pas un luxe, et elle concerne même ceux qui sont tombés petits dans un bénitier.