Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

mardi 24 mars 2015

Certains diocèses, en prévision d'une diminution drastique
du nombre de prêtres dans les décennies à venir,
ont préparé, depuis de nombreuses années, des moyens de substitution :
ils ont mis des laïcs en charge de tout, même de paroisses,
ils ont interdit aux prêtres de célébrer des obsèques, pour "habituer les gens",
ils ont généralisé les assemblées sans prêtres et les absolutions collectives,
ils n'ont pas rouvert de séminaire quand ils en auraient eu l'occasion,
et ils ont supprimé purement et simplement l'autonomie de nombreuses paroisses.
Total, à force de prévoir le pire et de ne se préparer qu'à ça,
ils l'ont précipité, et ce qu'ils craignaient le plus leur est arrivé plus tôt qu'ailleurs.
Quelle vocation sacerdotale a envie de s'épanouir dans un diocèse
où le prêtre ne sert plus à rien, n'a plus aucune responsabilité ni autorité,
ne peut même plus célébrer les sacramentaux?
C'est des prêtres, qu'il faut.
Mais pour ça, il faut accepter d'être une terre de mission et de recevoir,
de pays que nous avons peut-être évangélisés nous-mêmes par le passé, 
une nouvelle évangélisation et une conversion.