Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

messe

Rediffusion des messes du confinement : Youtube

aléatoire

mardi 31 décembre 2019

Je n'ai jamais compris les gens qui, une fois qu'ils ont perdu ce qui aurait dû les rendre heureux, 
pleurent sur le fait qu'ils n'en ont jamais profité 
et qu'ils ne savaient pas ce qu'ils avaient avant de le perdre.
Le bonheur, c'est de savoir ce qu'on a de bien dans sa vie, et de s'en réjouir tant que c'est là.

lundi 30 décembre 2019

Je n'ai jamais cru à un monde meilleur ici-bas, quels que soient nos efforts, 
parce que quoi qu'on fasse, nous sommes tous soumis au péché, et ça a des conséquences.
C'est pour ça que des chrétiens qui ont perdu le sens de la recherche de la sainteté et du paradis,
et qui ne cherchent qu'à améliorer le monde présent, ça m'a toujours surpris et semblé vain.  

dimanche 29 décembre 2019

On sent qu'une hostilité durable est en train de s'installer contre l'Église, 
mais ça n'a rien d'étonnant : outre les scandales à répétition et la confusion qui en résulte,
la déstructuration profonde de la cellule familiale ne peut que porter préjudice au christianisme, 
parce que c'est au sein de la famille que se transmet (ou pas) l'héritage de la Foi. 

samedi 28 décembre 2019

Il y a beaucoup de gens et d'organisations qui luttent activement contre Dieu 
et contre l'Église qu'il a fondée et qui poursuit son oeuvre de sanctification à travers le monde.
Oh ! S'attaquer à un petit bébé ! Ils n'ont honte de rien. 
Ils sont bien les fils de leur père, Hérode. 

vendredi 27 décembre 2019

Dieu n'est pas venu parmi nous, ne s'est pas incarné, 
pour nous donner tout un tas d'interdits imposés de façon autoritaire pour nous pourrir la vie.
Il est au contraire venu pour nous redonner le sens de la vie que nous avions perdu : 
seul l'amour, compris comme don de soi, donne à notre vie toute sa saveur et tout son intérêt.
Il n'est pas notre ennemi. Il est notre créateur, et lui seul sait vraiment
pourquoi et comment il nous a créés.

jeudi 26 décembre 2019

Quand Dieu veut que quelque chose soit fait comme il faut, 
il fait comme tout le monde : il le fait lui-même. 
Tant mieux, d'ailleurs.  Au moins, comme ça on sait
que tous nos péchés n'empêcheront pas le plan de Dieu de s'accomplir.

mercredi 25 décembre 2019

La naissance de Jésus n'a pas fait de bruit.
L'évangélisation des coeurs n'a pas à en faire non plus.

mardi 24 décembre 2019

Faire de la publicité à un film blasphématoire en ne parlant que de ça 
dans les réseaux sociaux chrétiens, ou en faisant des pétitions pour les faire interdire, 
m'a toujours semblé totalement contre-productif. 
C'est comme vouloir arrêter un feu d'huile en y jetant de l'eau : 
ça va éclabousser partout et répandre le feu comme jamais, 
alors que la seule méthode efficace pour l'arrêter aurait été de l'étouffer, 
et donc, dans le cas de ce genre de film, de ne pas en parler et de ne pas y aller.

lundi 23 décembre 2019

C'est amusant qu'on puisse se sentir attaquée dans une homélie, 
quand le prêtre se contente juste de reprendre les mots mêmes du Christ.
Qu'est-ce que ça sera quand Dieu nous parlera directement, en personne, 
si on n'arrive déjà pas à supporter les paroles écrites que l'on a gardées de Lui ! 

dimanche 22 décembre 2019

Je trouve que le bien que l'on n'a pas fait, 
quand on accepte de le regarder en face sans le fuir, 
procure souvent plus de honte et de regrets
que le mal que l'on a pu faire. 
Peut-être parce qu'on a toujours une bonne excuse pour avoir fait du mal, 
alors qu'il n'en existe aucune d'apparence honorable pour justifier de n'avoir pas fait du bien.

samedi 21 décembre 2019

C'est curieux que l'on appelle l'endroit où on laisse ses enfants en journée des crèches.
Marie et Joseph n'ont pourtant pas confié l'éducation de leur enfant à des étrangers,
ni les premières années de sa vie, ni après... 

vendredi 20 décembre 2019

Reprocher à quelqu'un d'avoir voulu donner aux autres ce qu'il avait de meilleur ? 
C'est ce qu'on fait chaque fois qu'on crache sur les missionnaires,
et sur la vie qu'ils ont donnée pour faire connaître au monde la résurrection du Christ
et le chemin qui mène à la Vie Éternelle et à Dieu lui-même.

jeudi 19 décembre 2019

Vouloir recevoir en soi ce Jésus qui est né le soir de Noël, c'est bien.
Mais déjà qu'il est né dans une étable, 
on ne va pas en plus le recevoir sur un tas de fumier.
Confesse-toi avant d'aller à la messe de Noël.

mercredi 18 décembre 2019

La Foi sans mise en pratique, sans tenir aucun compte de ce en quoi on croit, 
ça s'appelle juste de la connaissance, en réalité.
Et la connaissance seule ne donne pas la vie éternelle ni la résurrection. 
Par exemple, savoir qu'il est essentiel de boire pour rester en vie, c'est bien.
Mais si je décide de ne plus boire, cette connaissance ne me sauvera pas de la mort.

mardi 17 décembre 2019

Le péché, c'est le châtiment de l'innocent :
ceux qui en payent le prix ici-bas 
sont rarement ceux qui le commettent, 
mais bien plutôt ceux qui le subissent.
C'est pour ça que ça vaut la peine de faire des efforts pour éviter d'en commettre, 
parce qu'on ne peut pas faire de péchés sans qu'il en résulte des injustices.

lundi 16 décembre 2019

En paroisse, la majeure partie de notre temps est prise
pour satisfaire les demandes de gens dont la foi est bien lointaine, 
voire totalement absente, pour autant qu'on puisse en juger objectivement,
mais qui veulent plus un service administratif qu'une rencontre avec Dieu.
Mais qu'il vienne ne serait-ce qu'une personne en recherche de Dieu, 
et le manque de sens que déplorent aujourd'hui de nombreux prêtres de paroisse
est tout d'un coup remplacé par une joie et une énergie 
qui nous payent de tout ce temps passé à juste "faire tourner la baraque". 

dimanche 15 décembre 2019

Quand David a recensé le peuple, il a été puni par Dieu. 
J'ai toujours peur qu'il nous arrive la même chose 
quand on nous demande de fournir le total des "troupes"
qui travaillent en paroisse ou pour qui on travaille, 
les chiffres des mariages, des baptêmes ou du catéchisme.

samedi 14 décembre 2019

En paroisse, on n'est pas censé faire la publicité du bien que l'on fait. 
Les évêchés demandent souvent des résultats tangibles, 
des photos, des chiffres, de belles histoires édifiantes, 
bref de quoi faire tourner le service communication du diocèse.
Mais depuis quand est-on censé faire annoncer à la trompette quand on est généreux ?
Où Jésus recommande-t-il de se placer à la croisée des chemins pour se faire voir quand on prie ?
Doit-on aimer et faire le bien pour avoir un bilan statistique à montrer au monde ? 
Ou juste aimer Dieu et son prochain dans le silence, 
là où on est vu seulement de notre Père qui est aux Cieux ?

vendredi 13 décembre 2019

C'est facile de se laisser voler sa vie. 
Il suffit de se laisser guider par les circonstances,
ou par la volonté des gens que l'on rencontre au hasard de notre vie,
sans jamais décider soi-même de ce qu'on veut vraiment faire.

jeudi 12 décembre 2019

C'est important de cultiver l'amitié avec Dieu.
Par la messe on lui rend un culte, et c'est très bien. 
Mais c'est dans la prière personnelle qu'on le fréquente de façon plus informelle, 
et c'est essentiel dans la naissance et le maintien d'une relation de se parler, non ?  

mercredi 11 décembre 2019

Se passer de l'amitié de Dieu, 
en ne lui parlant jamais, 
en ne le visitant jamais, 
en ne l'aimant pas, 
alors qu'il ne veut que notre bien
et qu'il est seul en mesure de faire notre bonheur de façon parfaite, 
quel dommage... 

mardi 10 décembre 2019

On nous dit depuis longtemps qu'il faut privilégier les transports en commun, 
au lieu de garder chacun sa propre voiture, qui serait une façon de faire égoïste et individualiste. 
Bon. Mais quand les transports en commun ne fonctionnent plus, on fait comment ? 
Est-il sage de confier ses déplacements à un système qui peut nous lâcher en cas de crise ?
Ça me fait penser au mariage. On nous dit qu'il faut confier à une autre personne son bonheur.
Mais si cette personne est prête à nous lâcher en cas de crise, il devient quoi, ce bonheur ? 
Donc, logiquement, il n'est pas sage de se marier avec une personne 
en laquelle on ne pourrait pas faire confiance en cas de crise ou de conflit, 
et ce critère devrait être pris en compte quand on décide de se marier. 
S'aimer au moment où on prend la décision de se marier n'est pas suffisant :
il faut aussi être prêts à prendre soin l'un de l'autre quand le couple sera confronté à des difficultés.

lundi 9 décembre 2019

Sans bonne volonté, il n'y a pas d'amour possible, ni de conversion. 
Il est donc impossible d'aimer Dieu sans bonne volonté.

dimanche 8 décembre 2019

 Celui qui ne mesure pas les conséquences de ses actes avant d'agir est un fou. 

samedi 7 décembre 2019

Je pense que notre génération est angoissée et stressée en grande partie
parce qu'elle se gave d'infos en tout genre, tout le temps, sans discontinuer. 
Or, on le sait, les infos qui font vendre ne sont pas celles des trains qui arrivent à l'heure 
mais des catastrophes, des scandales ou des risques en tout genre qui nous guettent.
Un jeûne d'infos, ça permet de profiter à nouveau, naïvement peut-être mais réellement, 
du monde qui nous entoure sans craindre à chaque instant qu'il ne s'écroule, 
et ça fait du bien à l'esprit.

vendredi 6 décembre 2019

On ne peut pas arriver à Noël les mains vides, il faut un cadeau pour le petit Jésus.
Si on arrivait d'ici là à pardonner ne serait-ce qu'une seule personne à qui on en veut, 
mais attention hein, un pardon sur un gros truc, pas sur un caprice ou une broutille,
ça serait déjà pas si mal comme cadeau de bienvenue. 

jeudi 5 décembre 2019

Ah ! Comme il serait agréable de pouvoir appliquer l'Évangile d'aujourd'hui aux "autres", vous savez, ces baptisés qu'on ne voit à l'église que pour leur baptême, leur mariage et leur enterrement ; ces "croyants non pratiquants", formule qui ne veut absolument rien dire mais qui justifie qu'on ne mette jamais les pieds à l'église ; bref comme il serait confortable de penser que ceux qui disent Seigneur, Seigneur !, ce sont ceux qui sont loin de Dieu et qui ne vivent pas en chrétiens. Ça serait confortable mais injuste, parce qu'en vérité, ce n'est pas à eux que s'adresse Jésus. Il s'adresse à ceux qui auront prophétisé, chassé des démons ou fait des miracles, en son nom. Ah zut. Il s'adresse à ses disciples, les "vrais" chrétiens, ceux qui le suivent, qui croient en lui, et qui font ce qu'il leur demande...
Mais alors que leur reproche-t-il ? Il s'adresse à ceux qui, bien que proclamant être à son service, commettent l'iniquité. L'iniquité, c'est ce qui va contre la justice. La justice selon Dieu, consiste à ne pas favoriser le riche aux dépends du pauvre, à ne pas traiter différement le puissant et le petit. On ne peut pas, devant Dieu, faire valoir des titres, des décorations, des diplômes ou un nom. On ne peut pas non plus, au nom de l'autorité qu'il nous a donnée sur les hommes, maltraiter qui que ce soit ou traiter les gens selon notre jugement, et non selon l'amour que Dieu a pour eux. On ne peut pas favoriser les uns et mépriser les autres, réserver les premières places à ceux qui trouvent grâce à nos yeux et laisser au fond ceux qui n'ont pas l'heur de nous plaire. Toute personne qui a la prétention d'agir au nom de Dieu doit, plus que tout autre, agir avec justice, c'est à dire avec miséricorde, charité et patience ; avec un esprit de pardon, de compréhension et de bienveillance ; avec douceur, ferme dans la foi mais souple dans la façon de traiter son prochain, particulièrement le pécheur ou le faible. Bref, si on a la prétention d'agir au nom de Jésus, alors il faut être cohérent : il n'a jamais cherché la condamnation du pécheur, mais qu'il se convertisse, et qu'il vive ; Il ne s'est jamais prévalu de ses titres lui qui, de condition divine, s'est fait notre serviteur, jusqu'à mourir sur la croix ; Il n'a jamais cherché à imposer sa présence ni ses idées. 
Malheur à qui revendique son appartenance au Christ pour imposer aux autres des choses que Jésus n'aurait jamais faites ni exigées !

mercredi 4 décembre 2019

Nul ne peut "mériter" le paradis, parce qu'un cadeau divin, ça se reçoit mais ça ne se mérite pas.
En revanche, il nous appartient de l'accepter ou pas, 
selon que l'on choisit d'aimer Dieu ou pas, 
c'est à dire, concrètement, de suivre les enseignements du Christ... ou pas.

mardi 3 décembre 2019

J'ai vu une fois en action le mécanisme qui fait que certains sont adulés : 
un type qui faisait sa propre publicité, disant à tout le monde à quel point il était formidable. 
Comme personne n'avait de raison d'en douter, puisqu'on ne le connaissait pas, 
tout le monde l'a cru, et il était traité comme un être exceptionnel par presque tous.
Il s'est avéré finalement que sa seule capacité véritable était une confiance en soi 
autant inébranlable qu'elle était injustifiée, même si la plupart ne s'en sont jamais rendu compte.

lundi 2 décembre 2019

Certains pensent que le libre arbitre n'existe pas, que ce n'est qu'une illusion, 
et que nous agissons selon les déterminismes qui sont les nôtres sans rien pouvoir y faire.
Si tel était le cas, nous ne serions pas créés à l'image de Dieu, 
parce que nous serions incapable d'aimer, c'est à dire de décider, 
quelles que soient les circonstances ou les personnes impliquées, 
de traiter toute le monde aussi bien qu'on le fait pour soi-même
non parce qu'on y est obligé, mais pour la simple et bonne raison qu'on en a décidé ainsi.

dimanche 1 décembre 2019

C'est marrant comme les gens les plus intellectuels et les mieux formés, 
dont on attendrait à priori qu'ils soient plus rationnels et raisonnables que le commun des mortels, 
sont des cibles faciles pour les sectes ou les théories les plus invraisemblables ou délirantes.
Je me suis souvent demandé pourquoi. Il s'agit peut-être d'un simple péché d'orgueil.
Ils se sont fait séduire par un beau parleur, 
ou rouler par des arguments spécieux ou des "preuves" biaisées, bref ils se sont fait manipuler ; 
mais, confiants en leurs compétences intellectuelles (pour lesquelles ils ont une estime démesurée), 
ils sont incapables ensuite de remettre en cause leur analyse ou leur acceptation d'une erreur. 
Et c'est fou hein, plus c'est gros, plus ça passe et plus ils y sont férocement attachés.