Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

dimanche 31 mars 2019

Pour s'approcher de la sainteté, 
il est plus important de progresser en humilité véritable qu'en perfection. 

samedi 30 mars 2019

J'ai souvent vu des gens qui, après avoir perdu un être cher, ne s'en sont jamais remis, 
se complaisant volontairement dans une déprime dont ils n'ont jamais voulu sortir
(je ne dis pas que tout le monde fait ça, je dis que j'en ai vu faire ça).
Confusément, ils pensent ne plus avoir le droit d'être heureux, 
parce que ça serait, dans leur esprit, comme trahir la personne qu'ils ont perdue. 
Il faut savoir deux choses : d'abord, ce n'est pas parce qu'on se complait dans le malheur
que ça maintient l'esprit des morts dans une sorte de "survie du souvenir" : 
c'est Dieu, le maître de la vie, et c'est lui désormais qui garde leur esprit en vie, pas notre souvenir.
De plus, justement parce que leur esprit ne peut pas mourir, mais qu'il est appelé à vivre en Dieu
en attendant le jour de la résurrection où nous nous retrouverons tous, 
la meilleure chose que nous puissions faire en attendant c'est aller le mieux possible, 
sinon comment pourraient-ils reposer en paix et profiter du bonheur du ciel, 
s'ils nous voient misérables et faisant de la peine pendant des années ?

vendredi 29 mars 2019

Le scribe qui a demandé à Jésus quel était le premier commandement
lui fait remarquer qu'il n'y a qu'un seul Dieu, 
sous-entendant que nul ne saurait se prétendre Fils de Dieu, contrairement à ce que fait Jésus. 
Mais Jésus lui répond juste qu'il n'est pas loin du royaume de Dieu,
signifiant par là qu'il connait ce royaume, ce qui laisse entendre qu'il en vient.
Pas d'arguments. Pas de défense. Pas de clash. Pas de buzz, de violence ou de réplique cinglante.
Juste la vérité, dite sans méchanceté, et même avec bienveillance. 
On a beaucoup à apprendre de la douceur du Christ.

jeudi 28 mars 2019

Dieu nous indique le chemin qui mène à Lui, mais il ne nous force pas par violence à le suivre.
Qui accepte de le suivre sera sauvé, qui refuse de le suivre se perdra. 
Dieu respecte notre libre arbitre : il ne nous force jamais à l'aimer, 
et si nous ne l'aimons pas, il tient compte de notre choix. 
C'est pour ça qu'on peut se perdre alors même qu'il nous aime jusqu'à donner sa vie pour nous.

mercredi 27 mars 2019

De la Loi et les Prophètes, Jésus a accompli l'esprit jusqu'au moindre détail : 
leurs enseignements avaient pour but d'aider le monde à aimer Dieu et son prochain, 
et nul ne l'a fait mieux que Jésus, qui a donné sa vie pour nous sauver
alors que nous n'étions ni aimables, ni méritants. 

mardi 26 mars 2019

Le bonheur parfait et définitif ne peut se trouver qu'en Dieu. 
Le bonheur ici-bas, en attendant, se trouve en mettant en pratique sa Parole. 

lundi 25 mars 2019

Si Marie avait dit non à l'ange, nous serions toujours soumis à la mort. 
C'est pour ça que sa sainteté est sans commune mesure 
avec celle de qui que ce soit d'autre parmi les enfants des hommes. 

dimanche 24 mars 2019

"Pourquoi ça tombe toujours sur moi ?", s'est-on tous plaints un jour ou l'autre devant le malheur.
Il faut savoir deux choses : d'abord, ça ne tombe pas que sur toi, mais sur toute l'humanité. 
Si tu crois que tout le monde autour de toi vit heureux et sans soucis, 
sautillant en riant sur des pétales de rose, c'est juste que tu es mal renseigné. 
Et ce qui nous tombe dessus, c'est la conséquence des péchés du monde, 
dans la majeure partie des cas ça n'a rien à voir avec notre responsabilité personnelle : 
la Vierge Marie a souffert le martyr lors de la crucifixion de son fils, 
et pourtant elle n'avait jamais rien fait de mal ni commis le moindre péché. 
Tout comme d'autres souffriront de nos péchés, tôt ou tard, sans le moindre doute. 

samedi 23 mars 2019

J'aime beaucoup saint Toribio de Mogrovejo, l'un des premiers évêques de Lima, au Pérou.
Il n'a passé que 8 ans à Lima sur les 24 de son mandat, parce qu'il était toujours en mission. 
Il passait sa vie à cheval, visitant chaque communauté, chaque village, chaque personne. 
Et quand on lui reprochait de ne pas assez s'occuper de son siège épiscopal, 
il répondait que les vicaires généraux étaient là pour la paperasse, 
mais que sa priorité, à lui, était l'évangélisation aimante de son peuple. 

vendredi 22 mars 2019

Personne n'est à l'abri de la tentation de se prendre pour Dieu, 
et de croire et faire croire qu'on est aussi fiables que Lui et sans doute même plus efficaces. 
Mais le péché qui met Dieu dans des colères monumentales dans l'Ancien Testament, 
c'est justement l'idolâtrie, et non sans raison : 
détourner l'adoration qui n'est dûe qu'à Dieu pour son propre intérêt, 
c'est agir exactement comme satan, ni plus ni moins. 
Et on sait tous ce qui va lui arriver à la fin des temps. 

jeudi 21 mars 2019

"Maudit soit l'homme qui met sa foi dans un mortel..."
Eh oui, il n'y a qu'en Dieu que l'on puisse mettre toute sa foi, 
car il est le seul qui ne peut ni se tromper, ni nous tromper, 
et que la mort ne pourra jamais nous arracher. 

mercredi 20 mars 2019

Le bien que tu fais est payé par du mal à ton encontre ? 
Ne t'étonne pas. Nous vivons dans un monde dominé par satan, 
et ce n'est pas son intérêt que les fruits de l'amour soient visibles de tous. 
Alors il fait tout pour nous décourager d'aimer Dieu et notre prochain. 
Ne te laisse pas faire, continue, persévère dans le bien et dans l'amour :  
quand le règne de Dieu adviendra, tu auras tout lieu de te réjouir de ta fidélité !

mardi 19 mars 2019

Pour ceux qui ne le savent pas encore, saint Joseph, parce qu'il a toujours su prendre soin
de sa femme et du fils de Dieu qu'elle avait porté, au gré des tribulations et des difficultés, 
peut être considéré comme parfaitement capable d'administrer les biens de ce monde. 
Je l'ai choisi comme mon banquier, et il ne m'a jamais laissé tomber quand j'étais dans le besoin.

lundi 18 mars 2019

Le coeur, c'est comme une bouteille : 
le goulot qui sert à la vider est le même qui sert à la remplir. 
S'il n'en sort que peu d'amour, on ne sera capable de recevoir que peu d'amour, même de Dieu.
S'il en sort beaucoup d'amour, envers Dieu et envers notre prochain, 
alors on sera capable de recevoir abondamment l'amour de Dieu 
et de ceux qui vivent en sa présence. 

dimanche 17 mars 2019

Le communisme ayant souvent caricaturé la religion en la traitant d'opium du peuple, 
de promesses sans fondement faites pour une vie éternelle qui n'existe pas, pensaient-ils, 
on a massivement cessé de prêcher sur les fins dernières, par peur du ridicule, peut-être, 
ou par manque de conviction, que sais-je. 
Toujours est-il que le christianisme sans résurrection et sans vie éternelle, c'est une coquille vide : 
au mieux c'est de la philantropie, au pire des contes pour enfants ou pour vieilles dames. 
Mais non ! Le Christ est réssuscité ! C'est ce qui fonde notre foi, notre religion, notre façon de vivre. 
Nier la résurrection et la vie éternelle, les ignorer ou les taire, c'est faire le jeu de l'antéchrist. 

samedi 16 mars 2019

Ah ! Si nous mettions en pratique le commandement du Christ chaque jour que Dieu fait, 
comme notre vie serait différente, comme le monde serait différent ! 
Donne-nous, Seigneur, la force de t'aimer plus que nous ne le faisons, 
pour que nous suivions joyeusement le chemin vers la résurrection que tu nous as montré.

vendredi 15 mars 2019

Être en vie et naître sont deux choses différentes :  
on n'a pas besoin d'être né pour être déjà un être humain en vie. 
Et supprimer une vie humaine, qu'elle soit déjà née ou pas encore, 
c'est supprimer une vie humaine, quel que soit le nom que l'on donne à l'acte qui le fait.

jeudi 14 mars 2019

Je suis certain que l'Évangile d'aujourd'hui a dû énerver bon nombre de gens. "Demandez, on vous donnera". La Bible de Jérusalem a même mis un petit titre pour ceux qui ne comprendraient pas de quoi on parle : "efficacité de la prière". Pas de place au doute, donc. Jésus affirme, sans sourciller, qu'il suffit de demander des trucs à Dieu pour les obtenir. Ah ! À qui n'est-il jamais arrivé de lui demander des choses sans rien obtenir ? Et de se demander ensuite d'où vient le problème, et pourquoi Dieu n'en a rien à faire de nos prières, et même s'il existe, en fait ? Bon nombre de gens en ont voulu à Dieu à cause de cet évangile, c'est certain. 
Quand j'étais gamin, je l'ai entendu. J'ai aussi lu Peter Pan. Alors ni une ni deux, j'ai prié Dieu en lui disant que, s'il voulait que je croie en lui, je voulais voler comme Peter Pan l'avait fait avec la poudre d'étoiles. Je me disais que Dieu n'aurait pas le choix de me le refuser, puisqu'il avait dit qu'on obtiendrait ce qu'on demandait. Bon, sans surprise, je n'ai jamais vraiment décollé. Je ne lui en ai pas trop voulu. Après tout, je n'y croyais pas trop, à mon chantage, alors j'ai continué à croire sans voler, mais j'ai été un peu déçu, quand même. 
Je n'avais, comme souvent, pas tout lu dans l'évangile, seulement la partie qui m'intéressait. Je n'avais pas vu qu'il donnait des exemples, et disait qu'il fallait demander des choses bonnes à Dieu, pas juste des gadgets ou des caprices. 
Qu'est-ce que Dieu nous demande, dans son commandement ? De l'aimer par-dessus tout, et d'aimer son prochain comme soi-même. En est-ton capable ? Non, "Dieu seul est bon", nous dit Jésus. Mais alors, pourquoi nous le demander, si nous ne pouvons pas le faire ? Eh bien, si par nous-même, nous en sommes incapables, avec l'aide de l'Esprit Saint, en revanche, il est possible de mettre en pratique le commandement de Dieu, jusqu'à donner sa vie pour Lui, même. Elle est là, la prière que Dieu ne rejette pas : il attend qu'on lui demande l'aide dont nous avons besoin pour mettre en pratique les enseignements qu'il nous a donnés. Il attend que nous lui demandions l'Esprit Saint, que nous lui demandions la foi, l'espérance et la charité, le pardon, l'amour et la miséricorde, la bienveillance, la bonté, la générosité, bref tous les biens qui sont les siens et dont il ne demande qu'à nous faire profiter. 
Et puis, pour être honnête... Dieu exauce, à son rythme, même les demandes idiotes. Une fois prêtre, je suis devenu pilote d'ulm... comme quoi, tout finit par arriver. 

mercredi 13 mars 2019

Le livre de Jonas est un livre de la sagesse, ou pour le dire autrement
c'est une histoire avec morale à la fin, comme les contes de La Fontaine. 
Ça n'enlève rien à son importance ni à son message. 
Dieu, par le passé, s'est adressé de multiples formes aux anciens, 
mais quelle que soit la forme, son enseignement reste valide en tout temps. 

mardi 12 mars 2019

La Parole de Dieu, qu'il a envoyée sur terre, a accompli sa mission : 
Jésus a apporté le salut au monde.
Il ne reste plus qu'à l'écouter, génération après génération, 
et à s'efforcer de vivre comme il nous l'a enseigné. 

lundi 11 mars 2019

Quand, dans l'Ancien Testament, une phrase se ponctue par : "je suis le Seigneur", 
ça signifie que là, Dieu ne rigole pas, 
et qu'on serait bien avisé de prendre en compte ce qu'il vient de dire. 

dimanche 10 mars 2019

"L'homme ne vit pas seulement de pain". 
Avoir des moyens de vivre, c'est essentiel.
Mais avoir des raisons de plus, ça l'est encore plus. 
Et ça, seul l'amour peut le procurer. 
Et l'amour de Dieu, le rassasier. 

samedi 9 mars 2019

Jésus est venu sur terre pour les pécheurs. 
"Ah mais du coup, si j'ai pas tué et pas volé, il n'est pas venu pour moi ?"
Si, rassure-toi, tu es pécheur aussi, ouf, te voilà sauvé. 
Il faut juste que tu reconnaisses tous les manques d'amour qui sont les tiens : 
les manques de générosité, de tendresse, de bienveillance, de partage, de pardon, 
les obligations imposées aux autres, les gestes accusateurs, la parole malfaisante,
le manque d'amour de Dieu, les rancunes, les querelles, les jalousies, etc etc... 
On est tous parfaitement capables de manquer d'amour, et on ne s'en prive pas. 
Le tout, c'est d'en prendre conscience et de ne pas s'en contenter. 
Alors, Jésus commencera à avoir sa place dans notre vie. 

vendredi 8 mars 2019

Quand quelqu'un te dit "tout le monde le fait", tu peux être sûr de deux choses : 
c'est que ce dont il parle le concerne, et qu'il cherche à se justifier en le minimisant. 
La seule chose que "tout le monde fait", c'est mourir. 
Pour le reste, on ne peut pas le dire, ce n'est jamais vrai. 

jeudi 7 mars 2019

J'ai toujours aimé la liberté que Dieu nous donne : 
il nous montre le chemin qui mène à la vie, et le chemin qui mène à la mort.
Libre à nous, ensuite, de suivre celui que l'on veut. 
Il a plus confiance en notre intelligence que nous.

mercredi 6 mars 2019

C'est bien d'aller à la messe le mercredi des cendres, quand on le peut, bien sûr. 
On n'a que 40 jours pour se mettre à jour avec les enseignements du Christ. 
Ce n'est pas tant que ça, si on considère tout ce qui, dans notre vie, aurait besoin d'être changé
si on était décidés pour de bon à devenir saints. 
Alors il ne faut pas perdre un seul de ces jours, et ça commence aujourd'hui. 

mardi 5 mars 2019

Un sacrifice injuste, c'est quand on donne quelque chose à Dieu pour obtenir sa faveur
(la participation à une messe, un cierge, des sous ou quelque chose dans le genre...)
alors que, dans notre vie courante, on commet allègrement et sans intention de changer
quelque chose dont on sait qu'il le déteste, autrement dit un ou des péchés condamnés par Jésus.
Ça ne sert à rien de donner des sparadraps à quelqu'un que l'on continue de frapper, 
et il vaudrait mieux s'efforcer de corriger nos péchés 
que de tenter de les échanger contre des bricoles.

lundi 4 mars 2019

Dieu veut tellement notre bien qu'il est prêt à pardonner toute personne qui renonce au mal. 
Encore faut-il renoncer au mal. 

dimanche 3 mars 2019

La mort va mourir un jour. 
De fait, elle est déjà blessée d'une blessure mortelle dont elle ne se remettra pas. 
Mais la mort ne pouvant pas plus se tuer qu'une guêpe ne peut se piquer elle-même,
c'est la vie qui va en finir avec elle, le jour du retour en gloire du Christ : 
la vie de Dieu, insufflée à toute l'humanité, la vie éternelle.

samedi 2 mars 2019

Je suis toujours surpris que des gens soient surpris devant la mort, 
comme si c'était une injustice qui ne les frappait qu'eux, comme s'ils n'avaient jamais réfléchi 
au fait que tout le monde est mortel et que notre fin est inévitable. 
La mort est la seule certitude absolue que nous avons en ce monde. 
Ne pas en tenir compte tout au long de sa vie est une folie. 

vendredi 1 mars 2019

L'humanité est ainsi faite que, quand quelque chose va bien dans notre vie, 
on le range dans un coin de notre cerveau pour laisser celui-ci prêt à s'occuper
de tout ce qui ne va pas et des dangers qui pourraient nous sauter dessus inopinément. 
Il faut faire attention à ce défaut, sous peine de négliger les gens qu'on aime et qui nous aiment, 
ou notre relation avec Dieu quand on est en paix avec lui et qu'on le fréquente tous les jours.
Il ne faudrait pas, parce que tout va bien, que l'on néglige le plus important de notre vie
et que ça devienne insensiblement, sans qu'on s'en aperçoive, une routine plus assez excitante
pour que notre esprit et notre coeur y participent toujours pleinement et intensément.