Couv

Couv
Paradis, enfer, purgatoire... des réponses claires.

radio Mayenne

aléatoire

dimanche 25 novembre 2012

Il est si facile de penser que l'on est important
que si, en plus, on nous le dit,
on pourrait éventuellement finir par le croire...
Je crains que l'orgueil ne soit aussi insidieux que le monoxyde de carbone :
on pense respirer du bon air parce que c'est inodore,
et on meurt sans même s'en rendre compte, bercé par un sommeil trompeur.
De même l'orgueilleux pense ne recevoir que les honneurs qui lui sont dûs,
et ne prend conscience d'avoir été manipulé par la flatterie,
si tant est qu'il s'en rende seulement compte,
que lorsqu'il est déjà trop tard.