aléatoire

jeudi 30 juin 2016

Quand je vois ce que dit le prophète Amos à Amazias, le prêtre de Bethel
(que sa femme devra se prostituer, que ses enfants vont mourir par l'épée,
qu'il va perdre sa terre et mourir loin de chez lui),
je me dis que s'il était là aujourd'hui, dire des choses pareilles
le mettrait dans de graves ennuis, il aurait immédiatement des procès sur le dos
et serait vilipendé dans les médias, sur les réseaux sociaux et au tribunal.
Comme quoi rien n'a changé : aujourd'hui comme hier,
transmettre le message de Dieu tel quel est une activité très mal vue,
et si on est fidèles au message de l'évangile, il peut nous arriver des bricoles.
L'humanité est bien toujours exactement la même,
quelle que soit l'époque à laquelle elle vit, 
et la rébellion contre Dieu a encore de beaux jours devant elle.