aléatoire

vendredi 15 juillet 2016

C'est souvent qu'on fait des marchés avec Dieu,
quand on a besoin de Lui pour quelque chose de grave.
Concède-moi ce que je te demande, et je ferai ci ou ça : je brûlerai un cierge,
je ferai un pélerinage, j'arrêterai de fumer, je ferai tel effort ou telle chose difficile...
C'est la miséricorde que Dieu veut, non les sacrifices.
Si, au lieu de faire des marchés avec Lui, on mettait en pratique sa Parole,
alors Il nous écouterait quand on lui demande quelque chose
parce que nous l'écouterions aussi quand c'est Lui qui demande, 
et que nous deviendrions ses amis au lieu de n'être que ses débiteurs.