aléatoire

lundi 4 juillet 2016

N'oublions jamais d'où nous venons :
nous sommes poussière, et nous redeviendrons poussière.
Ça met en perspective la reconnaissance infinie que nous devrions avoir envers Dieu,
qui a fait à partir de rien l'être que nous sommes,
nous a donné la vie et une réserve de jours à vivre, des qualités et des capacités,
sans qui nous n'existerions pas.
Rien n'est dû : n'agissons pas comme des enfants gâtés envers Dieu, 
à toujours réclamer plus ou autre chose sans jamais apprécier ce qu'Il nous a donné.