aléatoire

vendredi 11 novembre 2016

Il n'est pas de saint qui n'ait attendu avec ferveur le retour du Christ,
et qui n'ait accueilli la mort comme l'accomplissement de tous ses désirs.
Non pour la mort elle-même, qui est notre ennemie et l'ennemie de l'humanité,
mais pour la rencontre avec Dieu qui s'y trouve cachée, 
et pour la résurrection promise et réalisée en Jésus Christ.