aléatoire

dimanche 22 janvier 2017

"Diable" signifie "diviseur".
Le diable, cet ange qui s'est rebellé contre Dieu et qui se prend pour lui,
entrainant à sa suite un grand nombre d'anges orgueilleux et ambitieux comme lui,
aime à se faufiler dans les failles qui existent dans les relations humaines.
Ainsi, comme l'eau qui s'infiltre dans le granit, au gré des succesions de chaud et froid,
il finit de la même façon par faire exploser les relations les plus solides.
Il ne faut pas lui laisser le moindre interstice où se faufiler dans l'Eglise.
Je préfère tel ou tel prêtre, cette liturgie ou celle-là, l'action ou la contemplation,
la vie dans le monde ou retirée, les chrétiens ou les païens, les riches ou les pauvres,
la joie de la résurrection ou l'accompagnement du Christ dans les épreuves, etc etc?
Bien, mais il faut être conscient que tout cela n'est qu'une histoire de goût personnel :
je n'ai ni à convaincre tout le monde de penser comme moi,
ni à mépriser ceux qui ne le font pas.
Tous différents, mais tous unis par l'amour indéfectible au Christ et entre nous, 
voilà ce qu'il faut pour ne pas laisser au diable le loisir de détruire notre Eglise.