aléatoire

vendredi 21 avril 2017

Dans les diocèses, on a tendance à discuter interminablement
sur les moyens de ramener le peuple de Dieu dans les églises ou les services diocésains,
en rendant plus attractive la messe (sic) ou en étant plus accueillants,
en se pliant en quatre pour les demandes sacramentelles
comme si elles avaient quelque chose à voir avec la recherche de la foi,
ce qui n'est malheureusement quasiment jamais le cas,
en tout cas selon mon expérience personnelle.
Bref, à centrer nos efforts sur le cosmétique et la communication,
on en oublie parfois l'essentiel :
le rôle de l'Eglise est de faire connaître au monde Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié.
Voilà, nous dit saint Paul, quel doit être le coeur de notre action,
la seule chose réellement importante de notre mission,
le fondement de notre raison d'être en tant qu'Eglise.
Parce que c'est dans ce mystère que se révèlent la hauteur, la profondeur,
la longueur et la largeur de l'amour de Dieu, qui s'est livré pour nous,
ainsi que l'accomplissement du plan de Dieu et l'annonce de notre salut.
Ceux que ce mystère n'intéresse pas, à quoi bon passer la majeure partie de notre temps
à leur proposer des animations et ce qui n'est pour eux que du folklore religieux,
en ayant, en plus, la sensation du devoir accompli parce qu'on leur a "fait plaisir", 
alors qu'on n'a rien accompli de notre mission première ?