aléatoire

mardi 25 avril 2017

Les signes qui accompagnaient la première évangélisation,
après avoir accompli leur but, qui était la conversion des peuples, ont disparu.
Une fois qu'on croit en Dieu, on n'a plus besoin de miracles pour croire,
on a trouvé bien mieux que les signes extérieurs de la puissance de Dieu.
Mais, dans la mesure où on est, aujourd'hui, à nouveau au niveau zéro de la foi,
il n'est pas insensé de penser que les miracles vont redevenir plus courants, 
au moins le temps que cette nouvelle évangélisation porte ses fruits.