aléatoire

jeudi 15 juin 2017

Plus je suis prends de l'âge et plus je suis persuadé
que le christianisme ne peut, en aucun cas, être imposé à qui que ce soit.
La substantifique moëlle de l'enseignement du Christ est l'amour de Dieu et du prochain,
et comment aimer quand on y est forcé d'une manière ou d'une autre ?
L'amour ne peut être que librement consenti,
sans quoi il n'est plus qu'une coquille vide, que de l'hypocrisie.
Ainsi par exemple, vivre dans un pays dont les lois suivent la morale chrétienne,
c'est certes très confortable, mais ce n'est pas nécessairement parfait,
parce que tout le monde est obligé de s'y conformer, qu'ils soient d'accord avec ou pas,
et ça conduit plus souvent à une haine de la morale chrétienne et à un rejet de la religion
qu'à un amour spontané et sincère pour Dieu et pour son Eglise.
Notre royaume n'est pas de ce monde. 
Chercher à l'imposer à tous ici-bas est illusoire et contre-productif.