aléatoire

mercredi 28 juin 2017

Quelque chose à ne jamais dire à un curé
quand il ne peut pas faire quelque chose pour nous
(comme un mariage parce qu'on a déjà été marié(e) à l'église,
un baptême un jour où c'est déjà plein,
une messe "privée" pour un groupe pour qui la messe paroissiale n'est pas assez bien,
etc...)
c'est : "si c'est une question d'argent, on peut s'arranger..."
ou "je serai très généreux à la quête", bref ce genre de remarques.
C'est le meilleur moyen de mettre fin de façon soudaine et définitive à la conversation.
Si on faisait les choses pour de l'argent, 
alors il faudrait être complètement imbécile pour avoir accepté de devenir prêtre.