aléatoire

dimanche 2 juillet 2017

Nous vivons une époque où l'amitié est bien malmenée,
parce que tout est systématiquement soupçonné d'être sexuel.
Une amitié entre un homme et une femme ? De l'adultère.
Une amitié entre une personne plus âgée et une plus jeune ? Se faire entretenir.
Une amitié entre deux persones du même sexe ? De l'homosexualité.
Une amitié entre un adulte et un enfant ? Je n'ose même pas l'évoquer.
Et tout est à l'avenant, je ne vais pas plus loin parce que c'est de pire en pire.
L'hypothèse de la chasteté a disparu de notre quotidien, personne n'y croit plus
ou, pour être plus juste, le soupçon est toujours là en toile de fond,
qui ne demande qu'à être confirmé par un scandale ponctué d'un "je m'en doutais".
Du coup, puisque toute relation est nécessairement soupçonnée d'être sexuelle
et n'est plus considérée possible ni crédible autrement,
on vit à une époque d'immense solitude.
L'explosion de la libération des moeurs a, paradoxalement,
non pas rapproché les humains, comme on pouvait le penser,
mais nous fait tous vivre dans la défiance et le présomption de culpabilité. 
Le mauvais usage du libre arbitre conduit toujours à une perte de liberté, hélas.