aléatoire

jeudi 6 octobre 2016

On a le droit de penser que l'Eglise est ringarde
parce qu'elle refuse le divorce et donc, logiquement, les "remariages" à l'église
(par fidélité à l'enseignement explicite et sans équivoques du Christ, soit dit en passant).
Seulement il faut être cohérent.
Si on pense que l'Eglise est ringarde, à côté de la plaque, qu'il faut qu'elle évolue,
que sa façon de penser est périmée etc etc..., 
alors pourquoi vouloir à tout prix s'y marier, et deux fois de suite en plus ?
Ça n'a aucun sens, non ?